La Petite tortue

Comme celle du Paon du jour, la chenille de la Petite tortue se nourrit exclusivement sur les orties. Elle y vit en groupe durant ses premiers stades larvaires.

Comment la reconnaître ?

La Petite tortue.png

Plantes hôtes

On la rencontre exclusivement sur l’ortie dioïque (Urtica dioica).

Quand et comment la rencontrer ?

On peut l’observer au printemps (d’avril à juin), dans les massifs d’orties et aux alentours. Au dernier stade larvaire, les chenilles quittent leur groupe et partent à la recherche d’un endroit pour effectuer leur nymphose en sécurité ; on peut alors les observer se promener sur les chemins de campagne ou le long des murs des maisons. Leur chrysalide est suspendue « la tête en bas ».

Cette chenille est-elle dangereuse ?

Non, elle est totalement inoffensive.

Galerie photos

7 (2)8 (2)Chenilles dans leur petit « nid » communautaire de soie à Belleville sur Saône en avril 20195.pngChenille proche de la nymphose.18 (2)Individu issu de l’élevage de quelques unes des chenilles de la photo précédente.Aglais urticae (1)Petite tortue au réveil du printemps, sur le chemin menant à la Croix du Nivolet en février 2019.


Dernière mise à jour de la page : avril 2020