L’Écaille martre

L’Écaille martre fait partie des chenilles souvent confondues avec les chenilles processionnaires : son épaisse toison de soies peut en effet laisser penser qu’elle est irritante ou urticante, mais il s’agit en réalité d’une chenille tout à fait inoffensive.

Comment la reconnaître ?

L'écaille martre.png

Plantes hôtes

La chenille de l’Écaille martre fait partie des espèces dites polyphages : elle se nourrit d’un grand nombre de plantes ligneuses comme herbacées.

Quand et comment la rencontrer ?

Étant donné son régime alimentaire, cette chenille peut se rencontrer n’importe où, aussi bien en forêt qu’en milieu ouvert, et même en altitude. Par conséquent elle n’est pas difficile à trouver et fait partie des chenilles « communes », y compris dans les jardins. Elle est souvent observée en train de traverser les chemins ou les pelouses à la recherche de nouvelles plantes hôtes.

Cette chenille est-elle dangereuse ?

IArctia caja.pngl ne s’agit pas d’une chenille urticante : elle peut être manipulée sans problème. Pour autant, il vaut mieux éviter de la caresser ou de la compresser, au risque de se retrouver avec de petits poils dans les doigts. C’est ce qui m’est arrivé cette année, quand j’ai voulu m’assurer de l’absence de potentiel urticant de cette chenille. Les petits poils noirs n’ont pas provoqué de brûlure ou de démangeaison, et sont tombés d’eux-mêmes.
Cependant, je ne peux garantir que ces poils ne sont pas susceptibles de provoquer des démangeaisons chez les personnes sensibles ou allergiques. Dans le doute, abstenez vous de la manipuler si ce n’est pas nécessaire, et utilisez une feuille d’arbre ou une petite cuillère si vous avez besoin de la déplacer.

Galerie photos

Arctia caja (4)Arctia caja (1)Chenille de l’Écaille martre à Saint-Laurent dans les Ardennes, mai 2018

Arctia caja (2)Arctia caja (6)Écaille martre en Vanoise, août 2018

Pour en savoir plus…

Dernière mise à jour de la page : avril 2020