La Bucéphale

Si vous avez regardé le film Microcosmos de Claude Nuridsany et Marie Pérennou, vous vous souvenez peut-être d’une scène montrant tout un attroupement de petites chenilles dévorer une feuille en contre-jour. Il s’agissait des chenilles de la Bucéphale.

Bien qu’elle fasse partie, comme les chenilles processionnaires, de la famille des Notodontidés, la chenille de la Bucéphale ne doit pas être redoutée autant que ses cousines. Ses soies ne sont pas réputées pour être urticantes, et elle est donc sans danger pour l’homme ou pour les animaux domestiques.

Comment la reconnaître ?

La BucéphaleCette jolie chenille jaune arbore des motifs noirs et blancs et est couverte de longues et fines soies claires et diffuses. Sa tête est noire et luisante, avec quelques fines soies plus courtes, et elle porte un motif jaune en forme de Y à l’envers, qui la rend impossible à confondre avec une autre chenille. Ce motif est surtout visible chez les chenilles déjà âgées.

Plantes hôtes

La Bucéphale se nourrit sur les saules, les peupliers, les chênes, les aulnes, les ormes, les tilleuls…

Quand et comment la rencontrer ?

C’est une chenille qu’on observe en été, à partir du mois de juin et jusqu’au mois de septembre. Les jeunes chenilles, grégaires, peuvent former d’impressionnants regroupement dans le feuillage des arbres (voir l’extrait de Microcosmos au dessus !). En grandissant, elles se dispersent progressivement, pour finir par s’émanciper aux derniers stades larvaires.

Cette chenille est-elle dangereuse ?

Non, cette chenille n’est pas dangereuse pour l’homme ou les animaux domestiques. Si vous trouvez un « nid » de ces chenilles dans un arbre de votre jardin que vous ne souhaitez pas voir perdre ses feuilles, vous pouvez le déplacer dans un autre arbre plus âgé faisant partie des arbres-hôtes de l’espèce.

Galerie photo

1Groupe de chenilles Bucéphales au bord d’un étang à Bouvesse (38).
Avez-vous trouvé l’intrus ? C’est elle !
234567Chenilles de Bucéphales dans ma main, pour prouver leur inoffensivité ! Si vous avez la peau sensible, évitez tout de même de les manipuler à mains nues, par précaution.

Je n’ai pas encore réussi à mener à terme un élevage de Bucéphale, je ne peux donc pas vous proposer de photos des imagos… Vous pourrez en voir sur le site d’André Lequet juste en dessous !

Pour aller plus loin


Photographies utilisées :
– Imago de la Bucéphale par l’utilisateur Tony Morris sur Flickr.


Dernière mise à jour de la page : mars 2021