Le Machaon

Si vous jardinez un peu, vous avez sans doute déjà croisé dans votre potager la jolie chenille verte du Machaon (Papilio machaon), sur le feuillage de vos carottes, vos fenouils ou vos panais. C’est une espèce largement répandue en Europe, mais que l’on peut également rencontrer dans une partie de l’Asie, de l’Afrique du Nord et de l’Amérique du Nord.
Au stade adulte, le Machaon est un grand papillon jaune, pouvant atteindre 90 mm d’envergure. Au printemps et en été, il vient volontiers butiner dans les jardins : il apprécie les milieux bien exposés, comme les pelouses sèches ou les bords de chemins.
C’est Carl Linné qui a donné à cette espèce le nom de Machaon, en référence à un personnage de la mythologie grecque, Machaon, fils d’Esculape et frère de Podalire… Ce nom vous dit quelque chose ? C’est d’après lui qu’à été nommées une espèce très proche du Machaon, le Flambé : Iphiclides podalirius !

Comment le reconnaître ?

Le Machaon

Plantes hôtes

La chenille du Machaon se nourrit essentiellement de plantes appartenant à la famille des Apiacées (= ombellifères). Dans les jardins, on la rencontre surtout sur les Apiacées cultivées : Carotte (Daucus carotta), Fenouil (Foeniculum vulgare), Aneth (Anethum graveolens), Panais (Pastinaca sativa) ou encore Persil (Petroselinum crispum) ; mais elle apprécie également d’autres plantes sauvages : Angéliques (Angelica spp.), Peucédan des marais (Thysselinum palustre), Lasers (Laserpitium spp.), Boucages (Pimpinella spp.) et bien sûr Carotte sauvage. On peut occasionnellement l’observer sur des plantes d’autres familles botaniques, comme la Rue fétide (Ruta graveolens) ou la Fraxinelle (Dictamnus albus), deux Rutacées.

Quand et comment le rencontrer ?

Le Machaon a généralement deux générations par ans : on peut observer sa chenille d’avril jusqu’à septembre. Au repos, elle est immobile dans le feuillage de sa plante-hôte : il faut bien la chercher pour la trouver !

Cette chenille est-elle dangereuse ?

Non, pas du tout. Lorsqu’elle est inquiétée, elle dévagine un petit organe situé à l’arrière de sa capsule céphalique, appelé osmeterium. Cette petite structure orange semblable à une langue de serpent émet une forte odeur sensée repousser les prédateurs – en réalité, la chenille du Machaon dégage surtout une odeur de carotte.
L’osmeterium est présent chez les chenilles d’autres espèces de papillons appartenant à la famille des Papilionidés, comme le Flambé.

Galerie photo

2726Papilio machaonChenille de Machaon à Jury (57) le 29 juin 2018.lMachaon adulte à Crémieu (38) le 12 mai 2019.

Pour aller plus loin


Dernière mise à jour de la page : mars 2021