La Buveuse (Euthrix potatoria)

Cette jolie chenille à l’apparence originale se rencontre dans les milieux humides, souvent au bord de l’eau ou en bordure de chemin.

Reconnaître la Buveuse

La buveuse.png

Cette grande chenille se reconnaît avant tout à ses deux pinceaux de poils disposés sur la face dorsale du 2ème et du 6ème segment abdominal. Elle porte sur les flancs une ligne latérale d’un bel ocre doré. Sa tête est volumineuse, à l’instar de celle des autres chenilles de cette famille.

Cycle de vie

C’est en été que la femelle Buveuse dépose ses œufs, à l’unité ou en petits paquets, sur les tiges et les feuilles de plantes basses ou parfois dans le feuillage des buissons. Les œufs éclosent rapidement, et les jeunes chenilles se dispersent dans la végétation puis grandissent jusqu’au troisième stade larvaire. Lorsque l’automne arrive, elles cessent de s’alimenter et hivernent jusqu’au printemps suivant. Elles poursuivent leur croissance pour atteindre leur dernier stade de développement au mois de mai ou de juin. C’est à ce moment qu’on peut les observer le plus facilement : la journée, elles se reposent souvent à découvert au sommet des graminées.
Au terme de leur développement, les chenilles tissent un cocon brun-jaunâtre sur une tige, et se nymphosent à l’intérieur. Les adultes émergent en été, vers juillet-août.

Plantes-hôtes

La chenille de la Buveuse se nourrit de plantes herbacées, essentiellement de Poacées (graminées) et de Cyperacées (laîches). Elle apprécie notamment le Dactyle aggloméré (Dactylis glomerata), le Roseau commun (Phragmites australis), la Baldingère faux-roseau (Phalaris arundinacea), le Brome stérile (Bromus sterilis), la Molinie bleue (Molinia caerulea), le Brachypode des bois (Brachypodium sylvaticum), la Canche cespiteuse (Deschampsia cespitosa), le Calamagrostis commun (Calamagrostis epigejos), le Chiendent commun (Elymus repens), les Ammophiles (Ammophila), les Vulpins (Alopecurus), les Luzules (Luzula) et les Pâturins (Poa).
Du côté des Cypéracées, elle a été observée sur la Laîche des rives (Carex riparia), la Laîche des marais (C. acutiformis) et la Laîche paniculée (C. paniculata).

Répartition

La Buveuse est présente du Nord de l’Espagne à l’Asie tempérée, en passant par une grande partie de l’Europe centrale.
En France, on la rencontre partout à l’exception de la zone méditerranéenne (Sud Est et Corse).

Étymologie

Le nom de genre Euthrix vient du grec θρίξ (thrix) qui signifie « cheveux », auquel on a accolé le préfixe εὖ (eu-), signifiant dans ce contexte « beau ». Les Euthrix sont des papillons aux beaux cheveux, ou plutôt possédant une belle toison de poils à l’avant du corps.
Le nom d’espèce potatoria est lui aussi intéressant. Rien à voir avec les pommes de terre, il vient du latin potator qui signifie « buveur ».
Dans le tome II de Papillons d’Europe, J-F. Aubert explique en effet : Goedart lui donna le nom de Buveuse car elle absorbe avec avidité les gouttelettes de rosée. Dans les élevages, il faut donc humecter les feuilles, si l’on ne veut pas assister à des scènes de cannibalisme entre les chenilles assoiffées.
La Buveuse portait autrefois le nom scientifique Philudoria potatoria. Ce nom de genre signifie en latin « qui aime l’humidité » (de phil-, « aimer » et udor, « humidité »).

Une chenille dangereuse ?

Elle n’est pas réputée pour être urticante, et je n’ai jamais eu de problème en la manipulant. Si vous êtes allergiques ou que votre peau est fragile, évitez par précaution tout contact avec la peau, mais vous pouvez toujours la déplacer si besoin à l’aide d’une cuillère.
Elle n’est pas non plus dangereuse pour les plantes des jardins, puisqu’elle s’intéresse aux « graminées » au sens large.

Galerie photos

Bibliographie

  • D. J. Carter, B. Hargreaves, Guide des chenilles d’Europe, Delachaux et Niestlé
  • J-F. Aubert, Papillons d’Europe I, Delachaux et Niestlé
  • B. Henwood, P. Sterling, R. Lewington, Field Guide to the Caterpillars of Great Britain and Ireland, Bloomsbury Wildlife Guides
  • H. Bellmann, Quel est ce papillon ?, Nathan
  • Bestimmungshilfe für die in Europa nachgewiesenen Schmetterlingsarten (Lepiforum) : Euthrix potatoria
  • Lepidoptera and their ecology : Euthrix potatoria
  • Moths and Butterflies of Europe and North Africa : Euthrix potatoria
  • Lépinet : Euthrix potatoria
  • Artemisiae, le portail dynamique national sur les papillons de France : Euthrix potatoria

Dernière mise à jour de la page : avril 2021